Desktop versionMobile Version

La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989

 | 
Hélène Camarade
, 
Elizabeth Guilhamon
, 
Matthias Steinle
, 
et al.

CHAP. 3/ Films de genre populaires en Allemagne au cinéma et à la télévision

Blanche-Neige et Le fichier Rosenholz. La représentation de la Stasi dans la série télévisée Tatort

Anita Krätzner-Ebert
Übersetzt von Françoise Sorel

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändlern im PDF- und ePub-Format online erworben werden, wenn der Verlag diesen kommerziellen Vertrieb gewählt hat. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Générique d’ouverture en guise d’introduction

En 1990, peu après la chute du Mur mais avant la réunification, les deux séries télévisées les plus en vogue en République fédérale et dans la RDA encore existante, à savoir Tatort et Polizeiruf 1101, fusionnèrent le temps d’un épisode coproduit. Pour l’occasion, on sélectionna les deux tandems de commissaires les plus populaires : d’une part Schimanski et Thanner, qui avaient révolutionné le genre avec leur polar industriel de la Ruhr, et d’autre part les commissaires Fuchs et Grawe qui rencontraient un franc succès en RDA. Le téléfilm Unter Brüdern (« Entre frères », Helmut Krätzig, WDR/DFF, 1990) fut diffusé pour la première fois trois semaines après le jour de la réunification, mais l’intrigue se déroule auparavant. Et qu’est-ce qui pouvait le mieux se prêter à un cross-over de polars interallemands sinon les affaires fraîchement dévoilées sur les agissements de la Stasi à l’Est et à l’Ouest ? Dès le début, le cadavre d’un homme nu es...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search