Version classiqueVersion mobile

Herméneutique critique

 | 
Denis Thouard

III. Langue, contre-langue et contre-poésie. Bollack sur Celan

Langue, contre-langue, contre-poésie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La détermination du statut de la langue poétique a des incidences sur l’art de l’interpréter. Dans les cas de la poésie de Paul Celan, la langue se fait abstraite non pas au sens d’une sortie hors des conditionnements historiques, mais au contraire, afin d’exercer une critique des discours, à commencer par la tradition lyrique elle-même. La composition poétique porte ainsi une critique politique. Celle-ci tire sa force de l’épreuve de la persécution des juifs avant et pendant la seconde guerre mondiale, persécution qui perdure dans le langage qui s’est compromis avec elle, ou l’a même rendue pensable. La poésie se réinvente ainsi comme l’inversion d’un modèle, dans la langue même de ce modèle. Il s’ensuit, pour qui cherche à la comprendre en recomposant son geste critique, un travail interprétatif d’un raffinement particulier, qui fait ici l’objet d’une analyse. On engage ainsi une réflexion sur les potentialités et les limites de la philologie critique en reconstituant la significa...

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search