Version classiqueVersion mobile

Herméneutique critique

 | 
Denis Thouard

I. Philologie et herméneutique. Jean Bollack et l'École de Lille

L’enjeu de la philologie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La philologie s’est d’abord constituée comme le savoir des textes. Dans ce retour sur ses expressions écrites, une société prend conscience d’elle-même. Non seulement elle « fait tradition » en conférant une existence durable à ses décisions et à ses interprétations passées, mais elle se sait tradition dans l’exercice de cette réflexion, en sélectionnant dans la masse ce qui doit rester ou être écarté. La philologie fut en ce sens un apprentissage du jugement, solidaire de l’établissement d’un canon de « classiques ». Au-delà de l’attachement qu’une habitude séculaire porte au format livresque et aux savoirs qui l’accompagnent, la question que pose la philologie à toute société est celle du rapport qu’elle entretient avec elle-même. Trouver la juste distance à soi dans le jugement est sa fonction essentielle. C’est en cela que nous lui devons la plus précise détermination de cette composante irremplaçable du discours moderne qu’est l’attitude critique.

Revenant sur l’expérience menée...

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search