Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Herméneutique critique

 | 
Denis Thouard

I. Philologie et herméneutique. Jean Bollack et l'École de Lille

Une philologie critique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La philologie a été le lieu, pendant des siècles, au même titre que la grammaire ou la rhétorique, mais autrement, d'une réflexion sur le langage. Celle-ci s'est attachée bien sûr à la matérialité des textes, leur établissement, leur authenticité, leur histoire, mais aussi à leur signification et à leur mode de signifier. C'est quand ce savoir séculaire, composé d'observations et de règles disséminées dans le travail même d'édition et d'émendation, s'est trouvé repris dans une réflexion unitaire, sous la forme d'une encyclopédie de l'antiquité et d'une théorie de l'interprétation, qu'un seuil a été franchi, et que la philologie a aspiré à se former en une science (de l'Antiquité) ou en une méthode (de la compréhension). De différentes manières, cette rupture s'est opérée en Allemagne vers la fin du XVIIIe siècle, sous l'impulsion de philologues comme Friedrich August Wolf (1759-1824), le premier à fonder un « séminaire de philologie » à l'Université de Halle1, et surtout de ses élèv...

© Presses universitaires du Septentrion, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540