Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’intelligence du texte

 | 
Christoph König

3. Toujours travailler. Rilke écrit Rodin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Combien de ces endroits dans les espaces étaient déjà
intimement en moi

Rilke

Je voudrais montrer que Rilke a d’emblée rencontré Rodin comme poète, au cœur de l’agon des arts. À cette fin, je m’appuierai principalement sur deux textes de Rilke : son ouvrage sur Rodin et un sonnet composé vingt ans plus tard. Mon argumentation se fonde sur l’idée que, par son analyse des œuvres de Rodin, Rilke accède à son langage propre, qui trouve sa forme pure, autrement dit sa forme idiomatique, dans son œuvre tardive (il meurt en 1926). En d’autres termes : Rilke a toujours déjà écrit son Rodin.

L’œuvre de Rilke naît dans la réflexion. La réflexion est sceptique : Rilke se demande comment sa créativité est possible. La réflexion sceptique menée dans les poèmes, notamment le cycle des Sonnets à Orphée (1922), et dans le grand roman Les Carnets de Malte Laurids Brigge (1910), porte sur les conditions de possibilité de sa création littéraire. La réflexion menée dans les œuvres ainsi constituées est la ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540