Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Éthique et le soi chez Paul Ricœur

 | 
Patrice Canivez
, 
Lambros Couloubaritsis

Chapitre III. Subjectivité et identité. Le sentiment de soi chez Paul Ricœur

Denis Thouard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il s’agira ici de problématiser le rapport entre les différentes formes de subjectivité (comme mêmeté ou comme ipséité pour reprendre l’opposition de Soi-même comme un autre) et le schème de la narration proposé par Paul Ricœur comme facteur d’identité, ou plutôt comme le vecteur d’une identification possible d’une subjectivité délivrée des prétentions à l’auto-suffisance. La démarche que je propose suit le parcours de l’œuvre de Paul Ricœur allant de la destruction de la figure du sujet classique, trop « orgueilleux » (en quoi il suit les critiques de Heidegger1, mais sans doute également une réflexion de tonalité plus théologique sur la faute et la culpabilité), à sa reconstruction critique à partir de la narration et de l’attestation. Ce projet s’est d’abord voulu une réontologisation ou une réinscription de la subjectivité dans l’être avant de prendre une forme essentiellement narrative2, qui anticipe et diffère en même temps « l’herméneutique du je suis » annoncée en ces termes...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540