Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Ordinaire du Politique

 | 
François Buton
, 
Patrick Lehingue
, 
Nicolas Mariot
, 
et al.

Troisième séquence. Les sociabilités professionnelles

6. La sociabilité politique entre travail et hors travail. Enquête sur la socialisation politique d’agriculteurs, d’ingénieurs et de directeurs de ressources humaines exerçant en Suisse

Ivan Sainsaulieu, Muriel Surdez et Éric Zufferey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comment s’articulent sociologiquement appartenances professionnelles et production des opinions politiques, ou socialisation professionnelle et socialisation politique ? Dans le contexte actuel de fortes transformations des univers de travail, il nous semble intéressant de revisiter cette interrogation récurrente en sciences politiques. S’il est théoriquement admis que le travail en tant que sphère d’activité peut avoir pour la population active un rôle de socialisation au-delà de la seule formation professionnelle – ne serait-ce que par le temps qu’il prend dans la vie et en tant qu’espace générateur d’expériences sociales –, peu d’études empiriques se confrontent avec cette question. Trois raisons nous semblent l’expliquer.

Parler de socialisation politique au travail a été bien souvent synonyme d’intérêt exclusif pour des contextes de travail porteurs de politisation conflictuelle, de militantisme et, parallèlement, pour les catégories ouvrières. Cette unité de temps, d’action et ...

Auteurs

Professeur de sociologie à l’Université de Lille 1 et membre du CLERSÉ

Professeure associée de sociologie à l’Université de Fribourg, Département des sciences sociales

Assistant diplômé à l’Université de Fribourg, Département des sciences sociales

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540