Version classiqueVersion mobile

L’Ordinaire du Politique

 | 
François Buton
, 
Patrick Lehingue
, 
Nicolas Mariot
, 
et al.

Deuxième séquence. L’inscription du vote dans les territoires périurbains et ruraux

3. Abstentionnisme électoral et recompositions des échelles d’appartenance locale. Le cas des élections municipales dans un village de la Somme

Sébastien Vignon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les élections municipales dans les communes rurales constituent une entrée très pertinente pour analyser les rapports « ordinaires » au politique, puisque les formes de la concurrence politique, les propriétés des enjeux, les règles d’intéressement des profanes restent étrangères à celles qui prévalent au niveau du champ politique central (Gaxie, Lehingue, 1984)1. D’abord, la très faible division du travail de représentation symbolique et la proximité plus grande entre les électeurs et leurs représentants – qui ne sont pas des professionnels de la politique – tendent effectivement à annuler les obstacles sociaux et culturels à la politisation et à la participation des citoyens au processus électoral (Bourdieu, 1979 ; Gaxie, 1978). Les logiques d’opposition des candidats n’étant pas perçues comme « politiques » – ne serait-ce que parce que les élections municipales s’organisent dans une écrasante majorité de cas en dehors de tout arbitrage des organisations partisanes (Vignon, 2005) ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search