Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La carte invente le monde

 | 
Patrick Picouet

III. Mobilités des hommes, nouvelles formes d’expression et cartographies multiples

Attrape-moi si tu peux !

Une réflexion sur la cartographie des mobilités1

Sébastien Oliveau

Résumé

Ce chapitre revient sur la manière dont on peut représenter cartographiquement les mobilités. Il propose une réflexion mêlant méthodologie et épistémologie en abordant la question de savoir comment on cartographie la mobilité et en s’interrogeant sur les enjeux de cette cartographie. Différents aspects des représentations spatiales sont abordés, s’appuyant sur une histoire riche de presque deux siècles de recherche. Sans prétendre à l’exhaustivité, nous avons souhaité présenter des exemples représentatifs de solutions apportées par les scientifiques et les perspectives ouvertes par la révolution numérique.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une introduction à la cartographie des mobilités

Omniprésence de la carte

Sans chercher à définir ou interroger ce qu’est une carte, ce que d’autres dans cet ouvrage ont fait mieux que nous, nous poserons tout de même en préambule qu’elle constitue une tentative de représentation d’un phénomène spatiale sur une surface. La carte est donc une nécessaire modélisation, une réduction du réel visant à mieux le saisir. De ce point de vue, la cartographie des mobilités connaîtra donc les mêmes limites que la cartographie d’autres phénomènes humains ou naturels. On ne peut pas tout représenter. Il y a toujours une sélection pour établir une carte.

La dernière décennie a été marquée par un formidable développement de la disponibilité des données géographiques. La production de données géolocalisées a littéralement explosé avec la diffusion large des GPS, couplés avec des logiciels de traçage, disponibles via des interfaces faciles d’utilisation. Que l’on pense seulement à nos smartphones et l’o...

Auteur

Maître de conférences en géographie, Université de Nice – Sophia Antipolis, Université d’Avignon, Université d’Aix-Marseille, CNRS, UMR ESPACE 7300/DEMOMED – Observatoire Démographique de la Méditerranée

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540