Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La carte invente le monde

 | 
Patrick Picouet

I. Le trait, la géométrie, la perspective et la projection, aux origines de la pensée cartographique

Introduction à la première partie

Patrick Picouet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les premières représentations du monde soulignent quelques caractères fondamentaux de la carte, en particulier l’importance du trait qui sépare, le contour sécurisant, bornant un territoire, et puis le pouvoir de l’imaginaire. Les Grecs pensaient le monde en dessinant un cercle, représentation de l’harmonie et de l’équilibre. Cette figure parfaite rassurait par la maîtrise des terres. Au-delà du cercle au tracé continu, première frontière de l’humanité, figurait une couronne océanique entourée par le vide. A. Milon nous invite à une lente immersion dans l’imaginaire et à une réflexion consacrée au pouvoir du contour de la carte.

La carte est aussi une représentation très mathématique de la terre où la géométrie est essentielle. P. Popescu-Pampu souligne l’apport de la carte à la pensée mathématique par l’utilisation des cartes topographiques qui représentent les reliefs. Il montre comment explorer les espaces de dimension quelconque en jouant avec les courbes de niveau.

M. Capderou ab...

Auteur

Professeur des universités, géographe, Université de Lille, laboratoire EA 4477

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540