Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Quand manger fait société

 | 
Philippe Cardon

III. Des repas à partager

La commensalité familiale sous tension

Philippe Cardon

Résumé

La commensalité familiale, c’est-à-dire le fait de partager quotidiennement les repas en famille, reste une norme sociale forte. De plus, le contenu des repas reste fortement marqué par la structure sociale. Autrement dit, on ne mange pas la même chose selon les milieux sociaux. Dans le même temps, partager un repas signifie-t-il consommer la même chose ? Car, dans les faits, la commensalité familiale met en tensions des habitus et des goûts alimentaires qui varient selon les membres du ménage, renvoyant souvent à une hiérarchisation selon le sexe et l’âge.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est courant d’entendre ou de lire que l’émergence, voire la revendication, de nouvelles manières de se nourrir, souvent en lien avec la diffusion toujours croissante de messages et de recommandations diététiques et nutritionnelles, redessinerait les frontières de ce qui se mange et se partage, et transformerait le sens des repas et de la commensalité, en particulier familiale1. Ces évolutions seraient la manifestation d’une individualisation croissante des modes de s’alimenter. Dans le même temps, nombre d’études semblent montrer que les repas quotidiens, à domicile, se caractérisent par leur importante régularité, leur ancrage dans l’ordinaire et leur forte dimension commensale, liés aux rythmes du travail, de la famille et de l’école. Tout semble ainsi suggérer une tension entre individualisation des habitudes alimentaires et commensalité familiale. C’est à cet enjeu que ce chapitre est consacré, pour mieux comprendre le sens de la commensalité familiale et ses évolutions. Pour...

Auteur

Maître de conférences en sociologie, membre du laboratoire Ceries (centre de recherche individus-épreuves-société), Université de Lille – sciences humaines et sociales. Chercheur associé au laboratoire ALISS (Alimentation et sciences sociales) – INRA

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540