Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le corps sans limites

 | 
Alain Cambier

III. Les promesses technologiques et leurs limites

Vers un cerveau artificiel ? Une question neurophilosophique

Philippe Gallois

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1936, Alan Turing postule qu’une machine pourrait résoudre tout problème de calcul selon une procédure mécanique appelée algorithme. Depuis s’est imposée peu à peu l’idée que le cerveau humain peut être considéré comme une machine et, plus précisément, un ordinateur. Dès 1943, Mc Culloch et Pitts, que l’on peut considérer comme les représentants de la « première cybernétique », proposent un modèle mathématique et informatique du neurone cérébral dont, en 1953, Hodgkin et Huxley formulent les équations d’excitabilité. Il n’en faut pas plus, par la suite, pour poser l’équivalence entre un neurone biologique et une puce informatique de silicone.

C’est dans cette perspective que s’inscrit le projet de simuler, à l’horizon 2023, un cerveau humain sur un superordinateur. Cet « Human Brain Project » (HBP) fait suite au « Blue Brain Project » lancé par Henry Markram1, en 2005, à l’École Polytechnique de Lausanne et qui a permis, grâce au superordinateur « Blue Gene » d’IBM, de modéliser l...

Auteur

Neurologue, département de Neurosciences, Faculté Libre de Médecine, Lille, chef de Service Explorations Fonctionnelles, CH. St Vincent, Lille

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540