Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 5. Circulations politiques et constructions mémorielles

Chapitre 22. La question constitutionnelle et unitaire entre parti napolitain et parti français durant le règne de Murat

Francesco Mastroberti

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au commencement du débat constitutionnel : la constitution de Bayonne de 1808

Le débat constitutionnel dans le royaume de Naples, durant le decennio francese, a débuté avec la constitution accordée aux Napolitains par Joseph Bonaparte, en 1808, alors qu’il se trouvait à Bayonne pour y recevoir la couronne d’Espagne de son frère Napoléon. Le départ du roi de la ville de Naples fut soudain et eut pour conséquence l’exportation d’une constitution qui, d’abord pensée pour les Espagnols1 fut, avec quelques changements, accordée aux Napolitains, pour éviter une disparité de traitement qui pouvait se révéler dangereuse. Les « cœurs libéraux » napolitains qui avaient bien accueilli Joseph Bonaparte et espéraient de sa part des réformes significatives, furent déconcertés autant par la modalité de son départ que par sa constitution. Ces sentiments étaient partagés par les Français venus suivre le souverain à Naples, certains pour des idéaux et des intérêts personnels, d’autres exclusivement po...

Auteur

Università degli Studi di Bari Aldo Moro

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540