Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 4. Pratiques culturelles et artistiques

Chapitre 19. « L’Album Clarac » : une trace inconnue des Murat à Naples

Ornella Scognamiglio

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un petit livre rouge et or1, un chiffre couronné et une phrase manuscrite, « Il faudrait oublier tout ce qu’on regrette » : un objet-souvenir préservé de la catastrophe et jalousement gardé par sa propriétaire, Caroline Murat, qui l’a légué à sa fille Louise avec sa collection de livres d’arts et d’éditions de luxe, comme on peut lire dans son testament2. Louise note dans ses Souvenirs :

Ce livre (à l’exception de quelques devises faites par nous, et de la Rose et de la Grenade peintes avec une rare habileté par le prince de Metternich alors qu’il était ambassadeur à Paris) est tout entier l’œuvre de M. de Clarac : ornements, caricatures, tout est de lui ; il s’y est représenté lui-même sur la carte où l’on voit un amateur examinant des statues3. Ce petit album est un véritable bijou que je recommande à mes enfants de conserver précieusement4.

Louise Murat évoque ici la figure de Charles-Othon-Frédéric-Jean-Baptiste (1777-1847), comte de Clarac, qui occupera le poste de conservateur d...

Auteur

Università della Calabria

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540