Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 2. Ordre social et réforme de l’État

Chapitre 10. Une régente d’exception sur le trône napolitain : Caroline Bonaparte

Mirella Vera Mafrici

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La correspondance de Caroline Bonaparte, conservée dans les archives parisiennes1, constitue une source précieuse pour approfondir la connaissance intime de celle qui était la sœur préférée de Napoléon. Les sources françaises et autrichiennes ne négligent pas les années de la formation et les années de l’exil2 ; les sources italiennes, en particulier napolitaines, se concentrent, quant à elles, sur la période 1808-1815, durant laquelle elle s’impose durant plusieurs épisodes de régence comme une souveraine dynamique, s’occupant d’art, d’architecture et d’industrie tout en assurant un véritable rôle politique3. Ces années napolitaines permettent de mieux saisir les ambitions et la personnalité de celle que Marie-Caroline de Habsbourg considérait comme l’usurpatrice de la Couronne de Naples, une « parvenue » qui par goût du luxe et du pouvoir aurait œuvré pour que son époux accède au trône de Naples par le traité de Bayonne du 15 juillet 18084. Grâce à sa proximité avec son frère l’em...

Auteur

Università degli Studi di Salerno

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540