Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 2. Ordre social et réforme de l’État

Chapitre 8. Le royaume de Naples, un laboratoire financier de la France impériale

Matthieu de Oliveira

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le royaume de Naples apparaît comme une lointaine périphérie du Grand Empire. Vu de Paris, c’est le point le plus méridional de la présence française sur le continent, le fin fond de l’Europe impériale, situé à plus de dix jours de berline de Paris1. Cette marche impériale est également une zone de contact avec l’ennemi coalisé : les Bourbons sont réfugiés en Sicile et la flotte anglaise croise régulièrement au large des côtes. Le débarquement d’un corps expéditionnaire britannique à Santa Eufemia le 1er juillet 1806 en est un signe manifeste et constitue, comme l’expédition de Walcheren (Zélande), sa « réplique » septentrionale de 1809, une nouvelle alerte pour le pouvoir napoléonien. C’est enfin parce que ce territoire se trouve constamment sous la menace extérieure et jamais complètement pacifié que l’armée française y est présente depuis bien longtemps déjà lorsque les Napoléonides s’installent sur le trône. La prise de Naples par les armées révolutionnaires date du 10 janvier 1...

Auteur

Université de Lille, IRHiS

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540