Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 2. Ordre social et réforme de l’État

Chapitre 6. État et Société dans la République et le royaume d’Italie (1800-1814)

Alexander J. Grab
Traduction de Kelly Mayjonade-Christy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son livre Germany from Napoleon to Bismarck, 1800-1860, l’historien allemand Thomas Nipperdey affirmait, non sans une certaine emphase : « À l’origine fut Napoléon. Son influence sur l’histoire du peuple allemand, leurs vies et leurs expériences, fut écrasante »1. Il n’est pas faux d’affirmer qu’il en fut de même pour la péninsule italienne. En effet, il est acquis que 1796, l’année où Napoléon traversa les Alpes pour sa conquête de la Lombardie, marque le début de l’Italie moderne. Apportant dans son sillage les idées de la Révolution Française, le général français modifia profondément les structures politiques et sociales de la Péninsule. Bien sûr, l’Italie n’est pas un cas isolé. De nombreux autres pays conquis subirent les transformations napoléoniennes, aux succès toutefois mitigés. Car les réformes napoléoniennes ne furent pas seulement une expérience française, mais européenne.

Le principal héritage de Napoléon est d’avoir renforcé l’État central. Aussi bien dans les terr...

Auteur

University of Maine

Kelly Mayjonade-Christy (Traducteur)

Sorbonne Université-Centre d’histoire du XIXe siècle

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540