Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 1. Le royaume de Naples, l’Empire et les guerres

Chapitre 4. L’Armée d’Italie et les troupes napolitaines en 1813-1814 : les Français de l’Armée napolitaine face au revirement d’alliance

Giorgio Gremese

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La situation en Italie pendant la campagne de 1813-1814 est particulièrement complexe. Napoléon bâtit la défense du nord de l’Italie sur des effectifs maigres et des troupes encore inexpérimentées. En plus, il leur attribua au début un rôle offensif en menaçant par le sud les possessions des Augsbourg. Cette opération prévoyait le concours des forces et unités napolitaines.

Dans ce théâtre d’opérations, un fort lien existe entre les visées politiques des différents acteurs et l’évolution stratégique de la campagne militaire1. En 1813-1814, l’action de l’armée napolitaine revêt principalement un rôle politique, mais il ne faut pas négliger son aspect militaire, à caractère stratégique plutôt que tactique.

L’espoir d’un renfort napolitain conditionna, à la fin de l’année 1813, les mouvements de l’Armée d’Italie d’Eugène, de la même façon que la confiance dans la neutralité napolitaine permit certaines opérations autrichiennes. Le changement de front du roi Joachim bouleversa non seuleme...

Auteur

Sorbonne Université, Centre d’histoire du XIXe siècle

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540