Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 1. Le royaume de Naples, l’Empire et les guerres

Chapitre 2. L’espionnage de l’Empire envers un royaume fédéré : le cas de Naples en 1811

Luca Di Mauro

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’année 1811, période de tensions entre Naples et l’Empire

Le Sud continental de la péninsule italienne fait partie du « système napoléonien » en 1806 lorsque, à la suite de la bataille d’Austerlitz, l’empereur décide de punir la conduite déloyale de la dynastie des Bourbons – et de la reine Marie-Caroline en particulier – en envoyant une armée à la conquête le royaume. Les territoires nouvellement acquis sont confiés à Joseph Bonaparte et, à partir de 1808, à Joachim Murat : les deux souverains doivent leurs carrières, autant militaires que politiques, uniquement à Napoléon et ce dernier attend d’eux la fidélité la plus complète à ses ordres et aux intérêts de la France. Si le frère de l’empereur ne s’écarte pas du comportement qu’à Paris on s’attend de lui, pour son beau-frère, le rapport – personnel et politique – est, dès le début, plus complexe : Naples devient un cas particulier à l’intérieur du système impérial français, beaucoup plus autonome – ou du moins difficile à gérer –...

Auteur

École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540