Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le royaume de Naples à l'heure française

 | 
Pierre-Marie Delpu
, 
Igor Moullier
, 
Mélanie Traversier

Partie 1. Le royaume de Naples, l’Empire et les guerres

Chapitre 1. Prisonniers de guerre et forçats napolitains en France au lendemain de la conquête du royaume de Naples (1806-1815)

Jacques-Olivier Boudon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au printemps 1806, les départements de l’Empire voient affluer plusieurs milliers de Napolitains capturés au cours des semaines précédentes par l’armée française, partie à la conquête du royaume de Naples1. Ce n’est pas la première fois que des soldats napolitains arrivent en France. Certains y étaient venus à l’occasion de la guerre de la seconde coalition avant d’être libérés au terme du traité de Florence du 28 mars 18012. Mais à partir de 1806, le phénomène est de plus grande ampleur et s’étend sur une durée beaucoup plus longue puisqu’une partie de ces prisonniers restent en captivité jusqu’à la fin de l’Empire. Par ailleurs, la guerre menée dans le royaume de Naples, où très tôt se développe une « guerre de Calabre » qui s’appuie sur une résistance populaire non reconnue par les autorités françaises, présente un caractère spécifique. La notion de captifs napolitains revêt dès lors plusieurs acceptions. On trouve parmi les prisonniers envoyés de Naples en France des galériens, ...

Auteur

Sorbonne Université, Centre d’histoire du XIXe siècle, Labex EHNE

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540