Version classiqueVersion mobile

Repenser l'entreprise

 | 
Alain Desreumaux
, 
Jean-Pierre Bréchet

Chapitre 4 – Éléments de contenu et caractérisation de la théorie de l’entreprise fondée sur le Projet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La formulation d’une théorie de l’entreprise devrait comporter deux niveaux d’énoncés.

Le premier consiste en une proposition centrale destinée d’ordinaire à dire ce qu’est l’entreprise, c’est-à-dire à en préciser la nature ou l’essence. Souvent, c’est cette proposition principale qui reste en mémoire comme expression emblématique d’un courant de pensée ou d’une famille de théories partageant la même représentation essentielle de l’entreprise. Par exemple, Capron et Quairel-Lanoizelée (2015 : 212) distinguent ainsi la tradition contractuelle qui voit l’entreprise comme un « entrelacs de rapports contractuels entre des agents qui y trouvent un intérêt commun » et la conception institutionnelle qui considère l’entreprise comme « une institution (une collectivité humaine juridiquement organisée) qui est, elle-même, le produit de cadres politiques, institutionnels lui permettant d’exister ».

Le second niveau d’énoncé présente fréquemment les implications ou les corollaires de la propositi...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search