Versión clásicaVersión móvil

Repenser l'entreprise

 | 
Alain Desreumaux
, 
Jean-Pierre Bréchet

Chapitre 3 – Une épistémologie renouvelée de l’action collective

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Comme il a été dit, différentes attitudes sont concevables pour faire progresser la théorie de la firme et dépasser les ambiguïtés qui la caractérisent actuellement.

Une première posture consisterait à rebâtir l’édifice en faisant plus ou moins table rase de l’existant. C’est, par exemple, la voie empruntée par J. Ellig qui, prenant acte des métamorphoses récentes qui auraient transformé la nature de l’entreprise, considère que la généralisation de pratiques de gestion empruntant la logique de marchés internes doit conduire à reconcevoir l’essence de l’entreprise, en s’appuyant sur la notion de club (Ellig, 2001). La justesse de cette posture est évidemment liée à la pérennisation de ces transformations qu’il est bien délicat de postuler. Il ne manque pas d’exemple d’entreprises ayant opté pour des formes d’organisation inspirées de logiques de marché et qui les ont plus ou moins rapidement abandonnées. En fait, le débat sur la réalité de cette transformation fondamentale et sur son ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search