Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Travail et mobilité en Europe (XVIe-XIXe siècles)

 | 
Andrea Caracausi
, 
Nicoletta Rolla
, 
Marco Schnyder

Micro-mobilités « au quotidien » : pluriactivité, métiers et appartenances sociales dans l’Italie moderne (Turin, XVIIIe-XIXe siècles)

Beatrice Zucca Micheletto

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1. Les mobilités « au quotidien »

Cette contribution envisage de présenter quelques réflexions autour de la mobilité sociale et professionnelle des couches basses et moyennes d’une ville préindustrielle, Turin, entre le XVIIIe siècle et la première moitié du XIXe siècle. Ces groupes sociaux connaissaient-ils des formes de mobilité ? En quoi consistaient-elles exactement ? Et quelles étaient les conséquences de ces dynamiques pour les individus et leurs familles ? Voici les questions principales que cette étude examine. La notion de mobilité sociale et professionnelle s’est développée à partir des études de sociologie qui remontent à la fin du XIXe siècle, et elle est encore aujourd’hui un outil précieux pour analyser la fluidité d’une société ou d’un groupe social, c’est-à-dire la capacité des individus de changer de statut et de condition au cours de leur vie professionnelle (mobilité intragénérationnelle) ou dans le passage d’une génération à l’autre (mobilité intergénérationnelle)...

Auteur

Marie Sklodowska-Curie Fellow. The Cambridge Group for the History of Population and Social Structure. University of Cambridge

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540