Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Travail et mobilité en Europe (XVIe-XIXe siècles)

 | 
Andrea Caracausi
, 
Nicoletta Rolla
, 
Marco Schnyder

La mauvaise réputation. Mobilité, succès et renommée des maîtres dans le monde de la pêche (Dieppe, XVIIIe siècle)

Romain Grancher

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

L’objet de cet article est de réfléchir au poids de la réputation dans les mondes du travail d’Ancien Régime à partir du problème de la mobilité professionnelle. On le sait, les sociétés médiévales et modernes fonctionnent comme des communautés du face-à-face, dans lesquelles l’opinion publique locale, alimentée par le bouche-à-oreille et la rumeur, contribue à construire (ou à détruire) la renommée des acteurs sociaux1. Envisagée sous l’angle des relations de travail, notamment de l’embauche, la fama tient lieu de curriculum vitae informel si l’on peut dire : forgées par le jugement des autres, celui des pairs évidemment, mais aussi celui des membres de la communauté élargie, les réputations professionnelles produisent des hiérarchies entre les individus qui pratiquent le même métier, sur la base de critères comme les qualités reconnues, la confiance accordée ou les succès rencontrés2.

Longtemps tenu à l’écart de l’historiographie du travail, le vaste monde de la pêche c...

Auteur

Université Bretagne-Sud - TEMOS (FRE 2015)

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540