Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vivre le territoire et faire la ville autrement ?

 | 
Didier Paris

3e partie. Gouvernance, planification et projet urbains : pratiques et expériences, mobilisations

Les « copropriétés populaires » à Rio de Janeiro et les squats en France : pratiques et conflits dans l’habitat collectif

Maíra Machado-Martins

Résumé

Nous souhaitons ici présenter les « copropriétés populaires », un nouveau cas de figure dans le cadre de l’habitat populaire spontané qui se développe à Rio de Janeiro depuis 2000. Il s’agit de l’occupation d’anciens terrains d’usines abandonnés par des habitants des favelas. Le processus d’occupation des terrains, la conversion de l’espace en habitat, et les règles établies à l’intérieur de celui-ci révèlent des points de comparaison avec les squats pour le logement, notamment en France. Ces deux espaces d’habitat informels, en France et au Brésil, seront mis en relation afin de comprendre les liens entre les deux types d’habitat collectif, informel et souvent précaire.

« Condomínios populares » no Rio de Janeiro e squats na França : práticas et conflitos em moradias coletivas
Esta pesquisa se desenvolveu a partir de um trabalho etnográfico sobre três ocupações de terrenos industriais abandonados localizados na Avenida Brasil, iniciadas em 2000 por moradores de favelas próximas. Estas ocupações, que denominamos « condomínios populares », apresentam uma organização particular, em relação às regras estabelecidas no seu interior e à estrutura física destes conjuntos. A reconversão do espaço em habitação, a presença de síndicos e as práticas dos habitantes no interior destes espaços fechados por muros revelam uma forma distinta de habitação popular.
Este trabalho propõe discutir as relações estabelecidas com uma forma de ocupação comum na Europa, e sobretudo na França, o squat. O processo de ocupação dos terrenos e prédios, a reconversão funcional do espaço em moradia e as regras estabelecidas no interior, a apropriação do espaço pelos ocupantes e a questão da ilegalidade revelam pontos de análise com os squats para fins de moradia. O objetivo colocado aqui é de estabelecer os paralelos e convergências entre estas duas formas de moradia coletiva, informal e muitas vezes precária.

« Informal condominiums » in Rio de Janeiro and squats in France : practices and conflicts in collective housing
We will first present the "informal condominiums”, a new scenario in the context of spontaneous informal housing that is being developed in Rio de Janeiro since 2000. It entails the occupation by the inhabitants of the favelas of abandoned former factories. The process of occupation of these lands, converting the space into habitat, and the rules established within, reveal analysis points with squats for housing, particularly in France. We wish to link these two areas of informal housing in France and Brazil, in order to understand the links between the two types of informal and often precarious multi-dwelling units.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Ce papier présente une réflexion sur la production des pratiques communautaires du point de vue de la précarité de l’habitat et de la cohabitation dans certains types d’occupation illégale ou informelle d’espaces abandonnés et/ou qui ne sont plus fonctionnels : les « copropriétés populaires » au Brésil et les squats pour le logement en France. Comment le caractère d’illégalité joue-t-il dans les pratiques communautaires ? L’analyse des processus de consolidation de ces deux milieux d’habitat différents, fruit de l’occupation et de la reconversion fonctionnelle, nous amènera à comprendre les logiques et les stratégies développées pour la formation communautaire et la production des pratiques.

Tout d’abord, la présentation des trois occupations observées à Rio de Janeiro permettra de caractériser les « copropriétés populaires ». Ensuite nous présenterons quelques aspects sur les squats de logement, notamment en France, à partir des travaux de Florence Bouillon (2007, 2009),...

Auteur

Post-doctorante au Conselho Nacional de Desenvolvimento Cientifico e Tecnologico (CNPq),Laboratorio de Etnografia Metropolitana (LeMetro), IFCS, Universidade Federal do Rio de Janeiro Lab’Urba, Université Paris-Est

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540