Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lille, citadelle de la Contre-Réforme ? (1598-1668)

 | 
Alain Lottin

Chapitre XII. La valorisation des sacrements : la confession et la communion, sacrements de la conversion permanente

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Confession et communion prennent une place capitale dans le projet de christianisation de la société développé par la réforme catholique. Non seulement l’Église et l’État vont s’attacher à faire respecter plus efficacement le commandement de l’Église prescrivant la confession annuelle et la communion pascale, mais surtout les sacrements de Pénitence et d’Eucharistie prennent une dimension nouvelle et tiennent une place exceptionnelle dans la vie des chrétiens. Cette promotion s’explique partiellement par la volonté farouche d’affirmer solennellement ce que les protestants nient, à savoir le pouvoir qu’ont les prêtres d’absoudre les péchés et le principe de la transsubstantiation ; c’est l’aspect « Contre-Réforme » du phénomène. Mais simultanément l’authentique réforme catholique qui se développe fait de ces deux sacrements les pivots de la vie chrétienne et de la conversion permanente. La confession fréquente devient le moyen par excellence proposé aux fidèles pour vivre en harmonie...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540