Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lille, citadelle de la Contre-Réforme ? (1598-1668)

 | 
Alain Lottin

Chapitre X. Former le catholique : l’instruction religieuse des enfants

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I) La situation dans les deux premiers tiers du XVIe siècle

L’enseignement des enfants, et donc l’instruction religieuse qui y était étroitement liée, étaient peu développés à Lille avant les quinze dernières années du XVIe siècle. Les quelques informations que l’on peut recueillir sur ce sujet montrent l’absence de projet cohérent et systématique en la matière.

1) Les écoles particulières et les institutions pour orphelins.

Quelques rares documents prouvent que des maîtres et des maîtresses, munis pour la plupart d’une autorisation délivrée par l’écolâtre de Saint-Pierre, tenaient école. En 1527, l’ordonnance qui crée officiellement la Bourse commune des pauvres, ne commandait-elle pas aux « cinq hommes à ce commis, de subvenir aux pauvres… (et) aux petits enfants, les faire aller à l’escole et apprendre mestier, ou les mettre servir, selon que leur conscience enseignera »1. Le marchand Hubert Déliot, en fondant l’institution que nous allons étudier plus longuement, ordonne que les él...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540