Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lille, citadelle de la Contre-Réforme ? (1598-1668)

 | 
Alain Lottin

Chapitre V. Un monde « d’exempts » : le chapitre Saint-Pierre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’institution religieuse lilloise la plus prestigieuse reste le chapitre collégial Saint-Pierre. Mais celui-ci ne tient qu’un rôle limité dans la grande entreprise de christianisation qui se développe alors, car il constitue, de par la nature même de ce type d’institution, un monde un peu clos et replié sur lui-même. Cependant, il ne faut pas minimiser outre-mesure son action et son influence directe ou indirecte sur la mise en œuvre de la Contre-Réforme, compte-tenu de la puissance qu’il représente1.

Ce prestige, cette place éminente, la collégiale les tire de l’histoire. La fondation du chapitre se confond presque avec celle de la cité, puisque le Grand Privilège accordé à Saint-Pierre en 1066 est le premier et principal document écrit que l’on possède sur l’histoire des origines de Lille2. Le comte Baudouin de Flandre avait fondé vers 1055, près de son Castrum insulensis, un chapitre de quarante chanoines placé sous l’autorité d’un prévôt, pour réciter journellement l’office divin...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540