Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Lille, citadelle de la Contre-Réforme ? (1598-1668)

 | 
Alain Lottin

Chapitre I. Lille et son peuple

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

I - Lille en Flandre

Voyageurs, écrivains, marchands, hommes d’État, ecclésiastiques ont célébré à l’envie la puissance et la richesse de la ville de Lille. Dans sa célèbre « Description des Pays-Bas », Guichardin la présente vers 1560 comme « une belle et riche ville bien bastie et peuplée pour le traffic de marchandise et les mestiers exercez en l’Isle. On la tient aussi pour la principale pour le fait des marchandises, après Anvers et Amsterdam, entre toutes les villes des Pays-Bas »1. Avec la création des provinces Unies et la décadence d’Anvers, Lille progresse vers le premier rang. En 1609 le nonce Bentivoglio écrit que « Lilla e citta délia piu principali, piu mercantili e piu ricchi di tutti i Paesi Bassi »2. Lorsqu’en 1683 l’intendant de Flandre Le Peletier de Souzy quitte son département, il note : « La ville de Lille, par sa grandeur, son opulence… passe pour la ville capitale non seulement du département de Flandre, mais encore des conquêtes du Roi aux Pays-Bas »3. Entre ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540