Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les élèves des écoles de « musiques actuelles »

 | 
Rémi Deslyper

Chapitre 3. Une pratique qui perd sa fonction de sociabilité

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que du temps de l’autodidaxie, la pratique se montre complètement dépendante des partenaires de jeu – on joue avant tout pour être ensemble –, l’intégration d’un établissement d’enseignement musical, amène à une profonde redéfinition du caractère collectif de la pratique. La fonction de sociabilité qui caractérisait jusqu’alors la pratique tend à disparaître au profit d’un intérêt pour l’activité elle-même. Cela se manifeste par la forte augmentation du temps consacrée à la pratique individuelle des élèves ainsi que par la dépersonnalisation des liens qui unissent les élèves aux instrumentistes de leur groupe.

Une pratique plus solitaire

Si, du temps de leur autodidaxie, les élèves avaient surtout une pratique collective, leur entrée en école de musique coïncide avec une forte augmentation de leur temps de pratique individuelle. Derrière ce basculement vers une pratique plus solitaire c’est en fait un intérêt plus strictement musical qui se fait jour. Les élèves passent en réali...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540