Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

À la conquête des villes

 | 
Sandrine Lévêque
, 
Anne-France Taiclet

Quatrième partie. « Politistes en Campagne ». Les savoirs académiques à l’épreuve de l’élection

5 — Contribution de Marion Paoletti

Marion Paoletti

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quelques éléments de calendrier :

  • 1994, candidate sur un canton bordelais lors des élections cantonales ;
  • 2001 : candidate dans le même canton ;
  • 2002 : candidate aux élections législatives dans la circonscription centrale de Bordeaux ;
  • Décembre 2003 : parution de « cahiers de campagne » ;
  • Février 2004 : Tribunal des conflits du PS.

1° Comment s’engage-t-on en politique et surtout comment devient-on candidat.es ou décide-t-on de s’engager dans une campagne ?

La conjugalité, pour moi, joue un rôle important. Après la défaite du PS aux élections législatives de 1993, Michel Rocard lance le processus des « États généraux ». Mon conjoint (devenu depuis le père de mes trois enfants), socialisé dans un environnement socialiste, s’enthousiasme, ramène comme un trophée un tract invitant des bordelais dans un café pour une première réunion, je l’y suis. On y prend la parole, moi sur le cumul dans mandats et les effets négatifs de la professionnalisation politique.

Les éléments de contexte sont aussi ...

Auteur

Maîtresse de conférences en science politique, Université de Bordeaux/ Centre Émile Durkheim

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540