Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

À la conquête des villes

 | 
Sandrine Lévêque
, 
Anne-France Taiclet

Première partie. Ancrages territoriaux et changements politiques

Chapitre 1. Les transformations de la légitimation politique localisée : l’exemple d’une succession « dynastique » contrariée à Paris

Laurent Godmer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les élections municipales françaises de 2014, comme celles de 2001 ou celles de 1983, ont pu être lues comme étant marquées par des alternances nombreuses ayant elles-mêmes un « impact » national (Lefebvre, 2014). Néanmoins, dans les grandes villes, c’est une certaine stabilité du personnel politique qui a prévalu. Ce ne fut pas le cas dans les villes moyennes, une variable fréquemment retenue étant de concentrer l’analyse sur les communes comptant plus de 50 000 habitants. Lorsque l’on se penche en revanche sur le cas des « très grandes villes », l’on ne peut évoquer une stabilité totale du personnel édilitaire, mais l’on peut constater une stabilité des affiliations partisanes des maires. S’il est difficile de catégoriser les différents types de communes, l’on peut néanmoins retenir comme critères autorisant la différenciation de très grandes communes, d’une part le fait qu’elles comptent parmi les plus peuplées et d’autre part leur nombre élevé d’habitants. Ainsi, le seuil qui es...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540