Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Introduction

p. 11-34


Extrait

1L’exploitation de l’eau par les activités humaines conduit dans des endroits de plus en plus nombreux à une dégradation de sa qualité ainsi qu’à une moindre disponibilité : c’est particulièrement le cas à Recife, capitale de l’État du Pernambuco, au Brésil (cf. carte 1), où ont été menées les enquêtes que cet ouvrage va restituer. La nécessité de projets scientifiques mêlant plusieurs disciplines autour de questions liées à l’eau n’est plus à démontrer tant l’interdépendance des phénomènes saute aux yeux. Comme le souligne Bruno Latour (2014), l’homme est devenu une force de la nature de premier ordre et ce constat oblige à repenser radicalement nos catégories de pensée et à rompre avec la division nature / culture, les actants humains ne pouvant plus se concevoir comme extérieurs à la Nature1 dont ils alimentent les processus de transformation. En effet, lorsque les sécheresses se durcissent ou que l’eau de son puits se salinise, le propriétaire d’un puits privé qui ne se rat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.