Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La critique d’art à l’écran

 | 
Sylvain Dreyer
, 
Dominique Vaugeois

I. Manières de faire savoir 

Du pastiche pictural comme discours critique : La Ricotta de Pier Paolo Pasolini

Cécile Sorin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pier Paolo Pasolini, bien connu en France pour son activité de poète, romancier et cinéaste, l’est nettement moins comme critique alors même que ce travail éditorial a été intense, de la création de la revue Officina en 1955 à la rédaction d’articles pour le Corriere della Serra à la fin de sa vie. Seule une sélection de ses critiques a été traduite et publiée, principalement dans les Écrits sur le Cinéma1 et dans Descriptions de descriptions2, et ses articles polémiques dans Écrits corsaires3.

Outil critique, le pastiche lui permet de mettre en valeur les caractéristiques stylistiques des œuvres commentées, il constitue également un processus créatif récurrent de son faire artistique. La Ricotta4, court métrage de l’auteur, est emblématique de la centralité opérationnelle de cette figure dans l’œuvre de Pasolini puisqu’elle lui offre les moyens expressifs permettant de développer un point de vue personnel sur la peinture maniériste tout en répondant à un vif débat critique.

Poétique ...

Auteur

ESTCA, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540