Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

Conclusions

Conclusions de la journée du 28 octobre 2005

Jean-Marc Guislin, Jacques Prévotat et Jean Vavasseur-Desperriers

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme l’a rappelé Jean-Vavasseur-Desperriers dans l’exposé d’introduction à cette journée, le travail accompli jusqu’à aujourd’hui nous a conduits à mieux cerner trois axes majeurs de cette recherche : 1/ la difficulté de parvenir à une approche sûre du terme « chrétien modéré » ; 2/ la volonté de comprendre comment s’opérait l’articulation entre le politique et le religieux ; 3/ l’indiscutable bénéfice que comporte l’ouverture comparative avec les autres pays européens.

La première observation conduit à relever la fragilité du groupe des « catholiques modérés » aux débuts de la Troisième République, où le gros des troupes catholiques demeure si sensible à la figure et à l’influence exercée par l’intransigeant Louis Veuillot. Toutefois leur influence est loin d’être négligeable au temps de l’Assemblée nationale (lois d’ordre moral, loi sur la liberté de l’enseignement supérieur, vote décisif de quelques-uns en faveur des lois constitutionnelles). L’intervention de Rome (1878, 1890-18...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540