Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

Troisième partie. Personnalités et Figures

Étienne Borne, un chrétien modéré ?

Sylvain Tranoy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Étienne Borne, 1907-1993

Image

Introduction : le parcours d’Étienne Borne, un philosophe engagé

Étienne Borne (EB), né en 1907, décédé en 1993, penseur personnaliste et démocrate engagé, a été, tout au long de sa vie, un témoin intéressé et intéressant de son temps et, dans une certaine mesure, un acteur de son temps.

Professeur agrégé de philosophie, EB, pour qui « il n’y a de philosophie qu’enseignée et enseignable », a fait le choix d’enseigner fort longtemps. Après la guerre, il enseigne en khâgne au lycée Louis le Grand, et, en hypokhâgne, au lycée Henri IV.

À partir de 1961, chargé de mission d’inspection auprès du Rectorat de Paris, puis Inspecteur d’Académie, il ne devient Inspecteur Général de philosophie qu’en 1971, quatre ans avant sa retraite.

Métaphysicien, penseur personnaliste et chrétien, EB resta toujours un disciple de Platon, de Saint-Augustin, de Pascal et, parmi ses contemporains, fut, plus ou moins fortement influencé par Maurice Blondel, Bergson, Jacques Maritain, Emmanu...

Auteur

Professeur agrégé d’histoire

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540