Versión clásicaVersión móvil

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

Troisième partie. Personnalités et Figures

Sangnier, un chrétien modéré

Denis Charbit

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Marc Sangnier, 1873-1950

Image

Introduction : approches du cas Sangnier

Chrétien, Sangnier l’était assurément, même aux heures les plus difficiles : mis à l’épreuve lors de la cabale montée à Rome contre le Sillon, ni sa fidélité à l’Église ni sa foi catholique n’ont été ébranlées par la condamnation pontificale. Contrairement à Lamennais, Sangnier s’est aussitôt soumis, entraînant derrière lui l’ensemble du Sillon. Mais fut-il un modéré ? Les militants et les cadres du mouvement auraient vertement récusé l’épithète, Sangnier en tête. Ses adversaires en auraient fait tout autant : si le fondateur du Sillon avait été tel, le Pape l’aurait-il condamné ? Pour l’abbé Barbier, un des plus féroces adversaires du Sillon, Sangnier était ni plus ni moins que le fossoyeur de l’Église, et toujours, selon son contempteur farouche, ce n’était pas avec modération mais avec ferveur que Sangnier menait sa prétendue tâche destructrice.

Chrétien modéré ? Allons donc ! Tout milite contre cette hypothèse : la p...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search