Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

B – L’évolution en France sous la Quatrième République (1946-1958)

L’héritage des catholiques modérés en France sous la IVe République

Bruno Béthouart

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Introduction

Chez les catholiques largement majoritaires dans l’électorat sous la IVe République1, la distinction entre intransigeants et libéraux porterait à croire que les modérés se trouvent davantage chez les libéraux. Cependant, pour traiter de l’ensemble de ces catholiques modérés, il faudrait évoquer les socialistes humanistes, attachés à la préservation de la dignité de la personne et à une certaine forme d’économie de marché, les démocrates-chrétiens, tels Robert Schuman, Pierre Pflimlin, qui donnent la priorité à une société qui respecte la loi du marché, à condition qu’elle n’écrase pas l’homme en tant que citoyen. Il ne faudrait pas oublier non plus des gaullistes, comme Edmond Michelet, qui a payé de sa personne la défense de la liberté. L’acception de catholiques modérés n’est comprise que dans un sens politique restrictif : il s’agit de ceux qui se disent catholiques pratiquants réguliers, ou festifs, et qui ont un engagement dans ce qu’il est convenu d’appeler les mod...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540