Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

B – L’évolution en France sous la Quatrième République (1946-1958)

Les démocrates chrétiens face à l’économie : du refus affirmé à l’acceptation tempérée du libéralisme économique (années 1930 - années 1950)

Laurent Ducerf

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1996 s’est tenu un colloque, en forme de bilan, sur l’œuvre du Mouvement Républicain Populaire (MRP). À aucun moment, sa pensée et son action économiques n’ont été évoquées1. Il est vrai que le manifeste fondateur ne consacre à l’économie qu’une ligne, pour la subordonner à la démocratie sociale et la révolution par la loi, que les fondateurs du Mouvement appellent de leurs vœux. Ils sont, en cela, les dignes héritiers du Parti Démocrate Populaire (PDP), dont le programme expédie les questions économiques en quelques lignes vagues. Parler spécifiquement d’économie, lorsque l’on étudie ces deux formations paraît difficile car la matière se dérobe sous nos pieds. Alors que la science économique s’oriente vers l’économie pure autour de modèles mathématisés, dans la lignée de Léon Walras, de Vilfredo Pareto et de l’école de Lausanne, la démocratie chrétienne revendique une économie impure : elle refuse d’envisager l’économie hors du champ social2. En cela, la démocratie chrétienne pa...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540