Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

A – L’évolution en France sous la Troisième République (1870-1940)

Les comités catholiques et l’apprentissage de la modération (1870-1905)

Daniel Moulinet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il y a, je l’avoue, un certain paradoxe à traiter des Comités catholiques dans ces journées consacrées aux chrétiens modérés. Ce groupe de catholiques militants, constitué au lendemain de la défaite de 1870 et de la Commune de Paris, qui tient une Assemblée annuelle, représente en effet, aux yeux des républicains, le creuset d’une intransigeance catholique. De fait, cette opinion, exprimée par Jules Ferry, est loin d’être erronée, au moins dans les premières années. Cependant, au long de la période 1870-1905, nous constaterons des évolutions dans les opinions politiques de ces catholiques, du fait de la conjoncture politique, des prises de position pontificales et de leur confrontation à la réalité sur le terrain politique et sur celui des œuvres, évolutions qui les conduiront sur le chemin d’une relative modération.

I.– Une conjoncture politique défavorable

Au long de la période étudiée, la conjoncture politique ne cesse de s’aggraver pour les catholiques militants. Pourtant, au dépa...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540