Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

A – L’évolution en France sous la Troisième République (1870-1940)

Les catholiques modérés dans les années 1870 : politique et religion

Jean-Marc Guislin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction : complexité et diversité du thème

Si la notion de « modéré » a été discutée, précisée et illustrée lors d’un récent colloque1 où l’on a pu constater que le terme lui-même était volontiers employé par certains élus, en revanche, celle de « catholique modéré » semble correspondre à un concept historique plus récent, voire en cours d’élaboration, et qui pose problème. En effet, l’essence même de toute religion révélée n’est-elle pas d’être intolérante2, conférant à l’expression « catholique modéré » une incompatibilité d’ordre sémantique ? Toutefois, le minimum de concorde nécessaire à toute vie en société (édit de Nantes) et l’évolution des mentalités (émancipation des non-catholiques à la fin du XVIIIe siècle) conduisent à accepter plus ou moins « l’autre » et à professer une certaine modération. On aurait donc des indifférents modérés, des protestants modérés, des catholiques modérés3…. Mais la modération concerne aussi l’option politique, surtout à partir du moment où ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540