Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les « chrétiens modérés » en France et en Europe (1870-1960)

 | 
Jacques Prévotat
, 
Jean Vavasseur-Desperriers

B – En Europe

Le courant des chrétiens modérés dans l’Allemagne du XXe siècle

Winfried Becker

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis le Kulturkampf, les catholiques allemands se sont organisés sur le champ politique et social, servant ainsi de modèle à quelques autres pays, par exemple à l’Italie1. Les fondateurs du Centre allemand, surtout August Reichensperger (1808-1895), étaient résolus à admettre des protestants, pour être précis : des non-catholiques, sans conditions préalables. L’évêque de Mayence, Wilhelm Emmanuel von Ketteler (1811-1877), lui aussi, jugeait que les différences entre les catholiques et les protestants croyants n’avaient pas une grande importance en considération du surgissement moderne de l’incrédulité. Ainsi, le protestant prussien éminent, Ernst Ludwig von Gerlach (1795-1877), entra dans le groupe parlementaire du Centre comme membre d’honneur. Burghard baron de Schorlemer-Alst (1825-1895) chercha à gagner des membres de l’association du « Paysan westphalien » qui était composée de protestants et de catholiques. Le Centre en Silésie se constitua en groupe interconfessionnel en s’...

Auteur

Professeur émérite d’histoire moderne et contemporaine à l’Université de Passau

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540