Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Professionnalisation(s) et État

 | 
Flora Bajard
, 
Bérénice Crunel
, 
Caroline Frau
, 
et al.

Première partie. L’État et son action sur les groupes professionnels

Chapitre 3 : La professionnalisation des développeurs territoriaux comme mécanisme de production de normes dans l’action publique

Anne-France Taiclet

Résumé

Cet article s’attache à rendre compte du processus de consolidation d’un espace du développement des territoires et de la solidification d’un milieu de spécialistes. Un certain nombre d’acteurs tendent en effet à s’affirmer comme des professionnels du développement territorial, en se désignant d’une façon devenue systématique comme exerçant le métier de « développeur ». Les tâches accomplies par ces acteurs, multiples et diversifiées, manifestent un certain flou que la professionnalisation s’efforce de dissiper, notamment à travers le travail d’associations professionnelles. Cependant, derrière le label partagé du développement sont en fait réunis des sous-ensembles qui sont plus juxtaposés que véritablement mélangés. On peut ainsi constater des clivages entre les différentes sortes de praticiens, qui s’observent dans des entreprises de distinction opérées par les acteurs, en particulier de la part de ceux qui se réclament du pôle économique du développement. Saisir les ressorts et les effets de la professionnalisation du groupe et de sa segmentation apporte alors des éclairages sur les modes de production, d’instrumentation et de justification des politiques publiques et la diffusion de normes dans l’action publique territoriale.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un certain nombre d’acteurs tendent à s’affirmer comme des professionnels du développement territorial, en se désignant d’une façon devenue systématique comme exerçant le métier de « développeur ». Cette activité renvoie à des statuts d’emploi divers (certains sont des postes de fonctionnaires, d’autres des contrats de droit public, d’autres encore des contrats de droit privé) ainsi qu’à une variété d’employeurs (administrations, collectivités territoriales, associations, agences, cabinets). Les tâches accomplies par ces acteurs, multiples et diversifiées, manifestent un certain flou que la professionnalisation s’efforce de dissiper. La vocation de ce texte est d’analyser l’articulation de la construction d’une identité professionnelle et du travail de définition de l’action publique à partir du cas de cet espace du développement territorial, espace aux contours flous, constitué lui-même de sous-espaces et de groupes différents mais rassemblés par un intérêt convergent à la territor...

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540