Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Rituels et cérémonies de cour, de l'Empire romain à l'âge baroque

 | 
Delphine Carrangeot
, 
Bruno Laurioux
, 
Vincent Puech

Troisième partie. Les mises en scène

Rituels invisibles : les cérémonies auliques autour de Marc Aurèle (121-180)

Benoît Rossignol

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Place devant tes yeux tous les drames et les scènes monotones, que tu as discernés tant par ton expérience que par l’histoire ancienne, comme toute la cour (αὐλή) d’Hadrien et toute la cour d’Antonin et toute la cour de Philippe, d’Alexandre, de Crésus ; ce sont tous les mêmes, seulement joués par d’autres. » Fréquemment mobilisé et cité à propos de la cour des empereurs romains, ce passage des écrits de Marc Aurèle1 présente, comme souvent, une sentence très travaillée où l’accumulation des rappels historiques et le jeu des allitérations en grec font sentir la monotonie de la situation de cour aux yeux du principal intéressé. On ne saurait en tirer un constat sur la ritualisation de la cour : Marc réfléchit moins ici sur les cérémonies que sur la logique sociale et morale induite par la présence d’un souverain et de son entourage. La monotonie est celle de la nature humaine dès lors qu’on la regarde à distance, « d’en haut ». C’est précisément le rôle de ce passage : mettre à dis...

Auteur

Paris 1 Panthéon-Sorbonne / UMR 8210 Anhima

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540