Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Rituels et cérémonies de cour, de l'Empire romain à l'âge baroque

 | 
Delphine Carrangeot
, 
Bruno Laurioux
, 
Vincent Puech

Deuxième partie. Les acteurs

Concepteur, acteur, narrateur : le héraut, protagoniste central des rituels de cour à la fin du Moyen Âge

Thalia Brero

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les cours royales et princières de la fin du Moyen Âge, le héraut d’armes est un personnage aussi incontournable qu’insaisissable. Incontournable, car du XIVe au XVIe siècle – mais fort peu avant et assez rarement après –, on le rencontre partout : sur les champs de bataille, dans les tournois et fêtes de cour, en mission à travers l’Europe ou les États de son souverain… Mais peu importent les lieux, finalement : il est surtout présent lors de chaque événement d’importance. Insaisissable, ensuite, en raison justement de la nature protéiforme de son office, qui résiste bien souvent à toute catégorisation tant il s’avère mouvant au fil du temps. Les compétences des hérauts étaient en effet particulièrement variées ; elles s’exerçaient dans des domaines si divers que l’on peine parfois à saisir quel était le fil rouge entre leurs différentes activités et comment ces multiples attributions pouvaient être réunies en un seul métier1.

Les hérauts étaient à l’origine de simples crieurs ...

Auteur

Université de Genève

© Presses universitaires du Septentrion, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540