Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Critiques du dialogue

 | 
Sylvain Lavelle
, 
Rémi Lefebvre
, 
Martine Legris

Table des matières

Sylvain Lavelle et Martine Legris

Prologue. Quelles critiques du dialogue ?

Les origines de la critique
Un itinéraire historique
Un paradigme central
L’utopie du dialogue
Les critiques du dialogue : discussion, traduction, participation
Les différentes critiques du dialogue
La critique du rationalisme
La critique du procéduralisme
La critique du concordisme
La critique de l’instrumentalisme
La critique du descriptivisme et du prescriptivisme
Une pensée « post-dialogique » ?
De la pensée dialogique à la pensée post-dialogique
Les questions de la critique

Section I. Fondements de la critique

Grégory Corroyer

Le dialogisme avant le dialogue. Une analytique « post-dialogale » de la relation interlocutive

Introduction
Dialogophiles vs dialogophobes
Dialogue, dialogisme – et après ?
Le dialogisme avant le dialogue
Une éthique monologique du dialogue
La communauté des monologues idéaux
L’acte de parole, offre monologique d’accord
L’excommunication « dialogique » ou le monologue insensé
Dialogisme et primat de la relation interlocutive
Signifiance et interlocution : une participation énonciative pour un sujet dyadique
Entente et communicabilité : un gradient dialogique pour deux négatifs du dialogue
Conséquences du dialogisme
Une dialogique structurale : atomisme et relationnisme
Une dialogique extra-morale : contre les « philosophies du dialogue »
Sylvain Lavelle

La pensée post-dialogique

De la pensée « post-métaphysique » à la pensée « post-dialogique »
La logique et l’éthique dialogique : de Habermas à Jacques
De la logique à l’éthique dialogique de Habermas : agir communicationnel, pragmatique universelle et éthique de la discussion
De la logique à l’éthique dialogique de Jacques : relation interlocutive, dyade énonciative et canonique du dialogue
La comparaison des deux approches
La politique dialogique : de Habermas à Latour, Callon et alii
La politique dialogique de Habermas : espace public, démocratie délibérative et volonté générale
La politique dialogique de Latour et Callon : forum hybride, démocratie dialogique et recherche coopérative
La comparaison des deux approches
Les critiques du dialogisme
Le paradoxe de la fondation
Le paradoxe de la relation
Le paradoxe de la délibération
Le paradoxe de la participation
L’interprétation des paradoxes du dialogisme
Les fondements de la pensée post-dialogique
L’hétérologie du dialogue, ou l’homme comme être de médiation
Les problèmes logiques de la relation
Principe de Relation Dialogique
Principe de Relation Monologique
Les problèmes métalogiques des relations
Paradoxe métalogique du dialogisme
Paradoxe métalogique du monologisme
Axiome métalogique du monodialogisme
Le monodialogisme modal
Principe de Relation Monodialogique
Principe de Modalité de la Relation Monodialogique
Les modèles de la pensée post-dialogique
Un autre modèle pour le dialogue
Un autre modèle pour la pragmatique
Un autre modèle pour la dynamique
Un autre modèle pour la démocratie
Conclusion

Section II. Variations sur la méthode

Rémi Lefebvre

Saisir les à-côtés et les arrières plan de la délibération. L’exemple des conférences de citoyens et des débats publics

Introduction : tenir ensemble interactions et dispositions
Le public artificiel des jurys citoyens
Une situation sociale insolite et incertaine
La dynamique du groupe : entre autonomisation, fragmentation et stratégies de distinction de soi
Une délibération interstitielle
Un rôle délibératif impossible : les élus dans le débat public
Les élus dans le débat public
Inertie du rôle de représentant
Conclusion
Martine Legris

Le dialogue et l’enquête du public

Participer au débat public
La recherche participative comme médiation vers la transition écologique
Un double mouvement d’inclusion/exclusion
Un modèle participatif expérimental de co production de la recherche
Vers une science citoyenne 
Les citoyens « invités » à contribuer à la recherche
Enrichissement de la recherche ou renouvellement de la conception de l’activité scientifique
Une science subversive ?
Le modèle participatif délibératif.
Approche pragmatiste et constructiviste : le modèle participatif expérimental, apprentissage réflexif et hybridation
La recherche-action : ses origines historiques
Le modèle participatif-expérimental
Un contre-pouvoir
Les implicites politiques qui s’expriment dans l’enquête scientifique collaborative
Dimension dynamique et conflictuelle de la démocratie
Au-delà de la décision, la collaboration
Clément Mabi et Laurence Monnoyer-Smith

Appréhender les publics du débat par les dispositifs de médiation

Introduction
Dépasser la « métonymie procédurale » de la participation
Comprendre la légitimité des publics
Partie 1 : Quand le rapport à « l’objet » légitime le public du débat
Comprendre la construction du concernement des publics
Comprendre ce qui relie les participants aux débats
Prendre en compte « l’objet du débat »
La construction du concernement par les médiations
Analyser le concernement par les dispositifs de médiations
Quand le dispositif « problématise » l’objet
Partie 2 : Suivre le cadrage de l’objet pour saisir le concernement des publics
Une approche des médiations par leur matérialité
Prendre en compte la construction de l’objet
Le cas du débat des Deux Côtes
Préparer en amont des procédures le concernement des publics
Conclusion La construction de la légitimité des publics en question
Sylvain Lavelle

L’Acteur, le Réseau et le Cadre. Éléments pour une philosophie de la médiation

L’Acteur, le Réseau et le Cadre
Le système de médiation de l’ARC (Acteur-Réseau-Cadre)
Système de médiation
Un exemple d’application de l’ARC : le changement écologique et l’écologie du changement
L’exemple de la controverse sur le changement climatique
L’interprétation de la controverse à partir de l’Acteur-Réseau-Cadre (ARC)
L’application de l’ARC au problème de l’adaptation des populations au changement climatique
Les instances de la réflexivité

Section III. Dialogues à l’épreuve

Guillaume Gourgues

Le débat dans la lutte. Changement et « vérité » économique dans le conflit Lip (1973)

Arc-et-Senans, le « terrain neutre »
De l’usine occupée à la Saline royale
L’ébauche d’un accord
L’impossible « débat »
Le conflit contre la négociation ?
Le marché et sa véridiction
Conclusion : le dialogisme au péril du Marché
Fernand Doridot

De l’« expertise profane » et des nanotechnologies

Experts, profanes et expertise profane. Quelques apports théoriques :
Les limitations d’Agir dans un monde incertain
Le premier modèle de Disqualification entre sens commun et pensée savante
Le second modèle de Rivalité, et l’esquisse d’un troisième modèle de Coopération
Les multiples nuances et possibilités de la coopération revendiquée
Experts, profanes et nanotechnologies. Les difficultés du Débat Public National de 2009-2010, et les limites de la « participation collaborative » :
Un débat singulier aux allures extérieures de fiasco
Les différents facteurs de la rupture entre « experts » et « profanes »
Face au spectre des divergences, les réussites et les échecs du débat
Participation collaborative : une belle ambition, mais d’irréductibles limites ?
Conclusion :
Rémi Lefebvre

Les jurys citoyens. La légitimité fragile d’un dispositif expérimental

Attendus et usages des dispositifs mini-publics
Des attentes floues et souvent ambiguës
Expérimenter la démocratie en miniature
Un usage peu coûteux politiquement
Les règles du jeu : une codification souple du dispositif
Durcir le dispositif ?
Un bricolage procédural
Le statut problématique de la formation
Le rôle central des animateurs
Les conceptions du rôle d’animation
L’emprise de l’équipe d’animation
Un exercice périlleux
Conclusion. Une légitimité fragile
Martine Legris

Les forums hybrides du Grenelle de l’environnement. La place du débat et du conflit dans un processus de concertation d’envergure nationale

Introduction
Une phase créative « hors norme »
Un fonctionnement inédit
De l’art de la recomposition du conflit
Le rôle du sujet et des enjeux économiques
Consensus et absence de conflit : la reconnaissance des associations comme pacificateur ?
La continuité comme ouverture
Exclure les sujets qui fâchent pour faciliter le consensus
Le retour de la routine : entre acceptation du changement et détournement
Les comités perdent en pluralisme
Le conflit ressurgit
Conclusion : une démocratie concertée et recomposée
Sylvain Lavelle et Martine Legris

Épilogue. Le dialogue et son hétérologie

Le dialogisme et le post-dialogisme
La pensée dialogique et post-dialogique
Le statut du monologique
Une dialectique du dialogue
La méthode et l’empirie
Les propositions méthodologiques
Le contexte de l’interlocution
La déviance à l’égard des règles
La médiation : une autre visée que la seule entente
La position du chercheur
Les apports empiriques
L’ouverture hétérologique
La dimension rhétorique : la persuasion, la manipulation
La dimension agonistique : la lutte, le conflit
La dimension pathétique : la passion, l’émotion
La dimension systémique : le travail, l’activité
Un questionnaire post-dialogique

Bibliographie

I. Fondements de la critique
Chapitre 1. Le dialogisme avant le dialogue
Chapitre 2. La pensée post-dialogique
II. Variations sur la méthode
Chapitre 3. Saisir les à-côtés et les arrières plan de la délibération
Chapitre 4. Le dialogue et l’enquête du public
Chapitre 5. Appréhender les publics du débat par les dispositifs de médiation
Chapitre 6. L’acteur, le Réseau et le Cadre
III. Dialogues à l’épreuve
Chapitre 7. Le débat dans la lutte
Chapitre 8. De l’« expertise profane » et des nanotechnologies
Chapitre 9. Les jurys citoyens. La légitimité fragile d’un dispositif expérimental
Chapitre 10. Les forums hybrides du « Grenelle de l’Environnement ».
Épilogue