Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Circulation des savoirs et reconfiguration des idées

 | 
Laurence Dahan-Gaida

Partie 5 : Du savoir à la fiction… et retour !

Les Affinités électives : le roman d’un concept voyageur entre science et relations humaines, déterminisme et contingence

Hildegard Haberl

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’emprunt que Johann Wolfgang Goethe fait à la chimie dans son titre Les Affinités électives peut expliquer la réaction du Journal de Paris du 25 juin 1810 :

Il paraît que le nouveau système de Goethe est de faire entrer la science dans le roman, comme nous avons vu depuis quelque temps, en France, des dames de beaucoup de talent vouloir à toute force y faire entrer l’histoire. Les romans scientifiques ne réussiront pas mieux que les romans historiques, et l’application de la chimie à l’amour, dans les Affinités électives, n’aura clairement montré que l’affinité qui se trouve entre la prétention et le ridicule.1

La réception de ce roman scientifique a bien changé depuis 1810 : c’est justement pour sa portée scientifique, ses rapports entre « littérature et savoirs » qu’il a été choisi pour le programme de l’agrégation de lettre modernes (question de littérature comparée) en 2012-2013. De même, depuis quelques années déjà, dans le monde germanophone, Les Affinités électives tiennent au...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540