Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Cinquième partie. Politique d’occupation et d’anéantissement

Acteurs de la barbarie : images, profils et réalités. Résultats de la recherche récente sur les responsables de l’Holocauste1

Gerhard Paul
Traduction de Claire Aslangul

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Images des bourreaux

L’image que les Allemands ont généralement de l’Holocauste et de ses acteurs est marquée par un discours dans lequel, cinquante ans durant, juristes et historiens, mais aussi politiciens et accusés, ont donné le ton. Les discussions n’ont pas eu lieu dans un climat neutre, dénué de rapports de domination ni d’intérêts, ils ont au contraire été marquées par les contraintes politiques et le besoin qu’avaient les personnes incriminées de se disculper. Dans l’ensemble cependant, l’Holocauste n’a joué dans les débuts de la République fédérale d’Allemagne de rôle majeur ni dans l’espace public ni dans la recherche sur la période contemporaine - on peut même dire qu’il a été, à différents égards, simplement nié. Le mot d’ordre était : prise de distance.

Si l’on essaie de discerner des phases dans le discours sur les acteurs du nazisme, trois périodes ressortent, qui correspondent au modèle dialectique de la thèse, l’antithèse et la synthèse. La première phase, jusqu’au d...

Auteur

Université de Flensburg

Claire Aslangul (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540