Version classiqueVersion mobile

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Quatrième partie. La Wehrmacht et la conduite de la guerre

Introduction

Sönke Neitzel
Traduction de Béatrice Pellissier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Deuxième Guerre mondiale fut un événement de dimension planétaire, mais sa mémoire n’est pas un phénomène transnational, au vingt-et-unième siècle elle demeure encore fortement marquée par des approches spécifiquement nationales1. Ceci ne vaut pas que pour les discours commémoratifs, les documentaires télévisuels ou les musées, mais aussi pour les sciences humaines. Les perspectives internationales sur la Deuxième Guerre mondiale sont particulièrement rares dans la recherche et on ne trouve que très peu d’études vraiment comparatives par rapport aux innombrables histoires nationales. Les Allemands traitent de l’histoire allemande, les Français de l’histoire française, et ainsi de suite. Des exceptions confirment la règle2. Évidemment cela signifie aussi que la manière dont les sujets sont traités est marquée par des spécificités nationales.

La plupart des études scientifiques sur la Wehrmacht continuent comme par le passé d’être écrites par des historiens allemands. Depuis plus de...

Auteur

London School of Economics

Béatrice Pellissier (Traducteur)

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search