Version classiqueVersion mobile

Le Troisième Reich dans l'historiographie allemande

 | 
Jean-Paul Cahn
, 
Stefan Martens
, 
Bernd Wegner

Troisième partie. Économie et armement

Exista-t-il un miracle allemand de l’armement durant la Deuxième Guerre mondiale ?

Jonas Scherner et Jochen Streb
Traduction de Jean-Michel Pouget

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire de la conduite de l’armée allemande durant la Deuxième Guerre mondiale se subdivise en une phase précoce réussie suivie d’une seconde qui fut un échec. Hitler déclencha la Deuxième Guerre mondiale le premier septembre 1939 en attaquant la Pologne, vaincue en à peine un mois. Les victoires tout aussi rapides sur la Norvège, les États du Benelux et la France en 1940 convainquirent Hitler et ses conseillers militaires qu’il était possible de mener, à l’époque moderne, des guerres de mouvement sous la forme de ce que l’on appelle « guerres éclair » (Blitzkriege) qui, en raison de leur brièveté, consomment peu d’armes et de munitions comparées aux autres guerres. L’attaque de l’Union soviétique fut par conséquent la première campagne militaire des dirigeants nationaux-socialistes qui fut effectivement planifiée comme Blitzkrieg, prévu pour s’achever à l’arrivée de l’hiver russe.

Adam Tooze explique dans son histoire économique du Troisième Reich qu’Hitler projetait de remporter...

Auteurs

Université norvégienne de sciences et de technologie, Trondheim

Université de Mannheim

© Presses universitaires du Septentrion, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search